Frise

 

photofa#____________________________

 

Sur sa chemise retirée de la remise.

Perdue dans la valise de Denise.

On découvre une belle frise de cerises.

Mais Elise ne l’a pas mise.

Pour faire la bise à la petite marquise.

Car ce qu’elle prise.

C’est que rien ne la brise.

Veillant ainsi à ne pas lui donner la guigne.

 

photofa#__________________

 

Publicités

4 Responses to Frise

  1. blogfadiese says:

    En fait , en écrivant cet article, je pensais à l’une de mes petites filles dont le prénom lui aussi rime avec cerise.
    Bizarrement je n’ai jamais joué « La lettre à Elise ». En ce moment je travaille Olivier Messiaen et je m’applique à laisser résonner ses sonorités si particulières.
    Quant au « lâcher-prise », sans capituler, il est cependant nécessaire pour vivre les événements que l’on a à vivre, le plus sereinement possible. Ça allège la valise…………

    • MI♭ says:

      Ma « Frise qui défrise », puisque en retard.

      « La cerise sur le gâteau est la petite guigne « juteuse », bien entendu !
      Tant pis pour les taches sur la chemise, lors de la cueillette ou que l’on est trop gourmand !
      Il fallait placer cette belle marchandise, après tant de mises sur les « mots – ise » !

      Il est deux prénoms de votre comptine, qui m’aiguisent plus particulièrement et qui ont donc la rime douce et exquise.

      Denise, comme le prénom de l’épouse, bien éprouvée et Elise, autre forme d’Elisabeth (Temple de Dieu !) et qui me fait donc penser à la « prof » Elisabeth FB qui dans les traboules de Lyon convia les blogeurs de Bruno Frappat…et que nous retrouverons sûrement sur ce blog puis né !

      Elise, par ailleurs traduction du prénom de l’épouse d’Alberto Moravia, Elsa Morante, écrivaine de talent, à laquelle mon épouse consacra son mémoire de maîtrise il y a bientôt, quarante ans !

      Mais Elise évoque aussi la fameuse « Lettre de Beethoven, » que, comme tout pianiste, FA# joue à merveille, pour se prélasser, entre deux coups de bêche, au jardin : « Tra la la la laaaa, la la la laaaa… » Une frise de « notes cristallines, couleur cherry » hélas pour certains/es, entendues dans un précédent blogon.

      Sons et mots, ombres et lumières, silences et fracas, soupirs et demi-soupirs, bises et brises, bis, ter et autres reprises de nos quotidiens, parfois en crise, voire brisés et même épuisés, mouise bien partagée…, maux d’hier et d’aujourd’hui, maudits quand ils immobilisent, ils peuvent parfois, immuniser contre le lâcher prise…

      Oui, il est des mises dont l’emprise est telle, qu’une Denise, un peu remise (ou autre bien aimé, même dcd) reste une balise sûre, mieux, une banquise et devient, plus que jamais promesse –celle qui précède- une « passeuse » vers la Terre promise, telle Moïse ou L’Eglise.

      Dans la valise de Fa# il y a une autre « main-mise », une bise légère et douce qui murmure sans cesse : « Bénis le Seigneur oh mon âme ! » « Tra la la la laaaa, la la la laaaa… »

      Longue vie à sa nouvelle entreprise, pleine de promesses ! « Tra la la la… »

  2. Euterpe says:

    Je n’ai qu’un mot : adorable ! D’autant que la cerise est mon fruit préféré (avec la framboise).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :