Familia

LA SAGRADA FAMILIA

Impossible de quitter Barcelone sans visiter la cathédrale en construction. Je pris rang dans la file d’attente et patientais. Autour de moi on parlait Français. Engageant la conversation  je compris que trois jeunes femmes  originaires de Lyon, Lille et Paris avaient offert en cadeau de mariage, le voyage à une amie commune qu’elles avaient retrouvée sur place. Enjouées toutes les quatre, elles entrèrent dans l’ascenseur. Me glissant dans leur quartet, en compagnie de quelques touristes,  je constatais que l’ambiance du groupe éphémère que nous formions dans cet habitacle fermé était détendue et joyeuse, cela me rappelait mes jeunes années. Arrivées au sommet des flèches qui pointent vers le ciel, chacune profita à sa guise de la vue panoramique qui s’offrait à nos regards émerveillés et je les quittais en leur souhaitant un bon séjour.  Puis, empruntant l’escalier en colimaçon, je redescendis tranquillement en méditant tout cela. Cette rencontre inattendue, ce bref instant d’échange était-il providentiel, comme une occasion donnée, une perche tendue pour tenter de  décrypter le sens de l’édification de cette œuvre  bâtie pierre sur pierre pour des pierres vivantes.

Plus tard, le texte suivant tomba sous mes yeux et je fis instantanément le rapprochement avec cette rencontre impromptue.

« Car la construction que vous êtes a pour fondations les apôtres et prophètes et pour pierre d’angle le Christ Jésus lui-même. En lui toute construction s’ajuste et grandit en un temple saint, dans le Seigneur; en lui, vous aussi, vous êtes intégrés à la construction pour devenir une demeure de Dieu, dans l’Esprit. »

Epître aux Ephésiens (2 – 20, 22)

La Sainte Famille, une demeure de Dieu dans l’Esprit ?

Reconstruire la famille sur des bases fraternelles, sans autoritarisme, ni patriarcat pesant, afin que chacun de ses membres, masculin et féminin, y trouve son compte, en ayant sa place, rien que sa place mais toute sa place, est-ce une entreprise dépassée, vouée à l’échec ou un projet ambitieux, prémonitoire de relations nouvelles à inventer ?

Suis-je réactionnaire , intégriste ou traditionnaliste ? Absolument pas. Je suis moderne,  je crois en l’avenir tout en assumant le présent qui est sans cesse à améliorer. La famille, j’y crois. Elle est à composer.

 

Barcelone, une ville magnifique !

photosfa#________

Publicités

5 Responses to Familia

  1. jfsadys says:

     » Mieux vaut se perdre dans sa passion que perdre sa passion ». (Saint Augustin)

  2. Mi♭ says:

    La Famille est à composer.

    Oui Fa# elle est à composer heure par heure, jour après jour, au fil des ans qui nous sont accordés et à travers tous les événements de la vie et notamment des enfants qu’elle engendre, normalement.

    La fidélité ou l’engagement en sont les fruits et la condition de base, comme une spirale ascensionnelle, qui tend vers l’infini, car elles n’ont que la limite de cette vie. (Le comble de l’amour est ne n’avoir aucune limite, selon St Augustin !)

    Rien n’est figé ou acquis d’avance, tout se construit avec persévérance, raison et un zeste de passion… Passion amoureuse, passion native en quelque sorte, passion mâtée de réflexion, donc de raison, cette petite fée qui suscite la ou les dispositions pour la composition et même recomposition après conciliation ou réconciliation ; qui évite donc l’exposition ou la compromission et partant la décomposition et autres dispersions parallèles, aventureuses, risquées.

    Rien de triste dans cette entreprise-là, même si elle a ses moments « tristes », ses afflictions de l’instant.

    Chaque instant présent, en effet, devient instant de résurrection, rayon de lumière sur un chemin qui apporte la paix,intérieure et fait chanter le bonheur des âmes et des cœurs ; qui épanouit les corps, accorde des poses, compose la douce mélodie qui brise, le cas échéant, les pires tempêtes…car on s’aime, comme dit la chanson !

    Sagrada familia : sacrée famille !

  3. Euterpe says:

    Zut ! Je l’ai visité sans les flèches ! Il faut dire que je traînais avec moi une fille adolescente ronchonneuse qui trouvait que nous marchions trop… Il faut que j’y retourne !
    Superbe reportage, Fa# 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :