F

F comme froid

Au fait.

( révisions : en, an, on, aon, in, ein, ou, oi, eu, ui, au, ai, ia, ie, io,  ion )

À Foix

Dans le fouillis d’un fief fumeux

En pleine fiesta

Le fin faon fou pas fier juste un peu fautif

A faim.

Il fouine, feinte et fend la foule

Chipe une fouace perdue dans le foin

Quelques fayots

Chaparde une fiole de fiel

La fouit sous les fayards

Se fuite

Puis ce fuyard fonce près du feu

Avant qu’on ne le fouette.

Ce fiasco foire encore une fois

Mais non

C’est un beau coup d’fion

Que ce nouveau feuilleton un brin feutré,

Faussé, fauché, fané

Failli.

Fondu.

En êtes-vous fan ?

 Frisquet, froidure, frigorifié.

On ne va pas laisser les neurones se refroidir malgré le redoux.

Le froid les a stimulés.

Revoir ces paysages glacés une dernière fois avant qu’ils ne reprennent leurs couleurs habituelles…on n’en sera pas froissé.

photosfa#_____

Publicités

7 Responses to F

  1. Mi♭ says:

    « Je vous est dit », = pas mal comme orthographe ! C’est le coup de feu, le F qui me fait foirer, certainement ; c’est donc vraiment faux et il vaut mieux utiliser l’auxiliaire avoir en disant ou écrivant « je vous ai dit » mes yeux s’en portent mieux alors que mes oreillent s’en fichaient : ah ! cette langue « françoise », c’est une folle histoire de mots et de règles finement élaborées, du fond des âges, par les faiseurs de mots, dont nous sommes parfois, mais involontairement, car peu finauds pour ces inventions là. C’est du délire désormais, avec ce F de Françoise ! Mets donc un bémol à tes folies, Mi☊ car par ces temps frais, si tu ne déclares forfait, tu vas te fracasser et passer pour un foutriquet, aimant les foutaises.

  2. Mi♭ says:

    F à foison, c’est fin fou ; au froid préférons les fenaisons ; ce sera un autre foin pour le temps des cerises, lorsque ce blog fêtera sa première année pendant laquelle il n’a ni fletri, ni fâné, ni flanché mais permis de folâtrer finement avec le foisonnement de ses sujets. ouF! je vous est dit F comme Fa# c’est fin fou !

  3. jfsadys says:

    Content de vous avoir fait rire!

  4. marie-jeanne says:

    Que de f; ff, fff, ffff … !
    est-ce le vent d’hiver, la brise légère du printemps, le zéphyr estival ou les bourrasques d’automne ?
    En tout cas, très rafraîchissant ! Merci Fa !

  5. blogfadiese says:

    Jean-François vous savez bien que le ridicule ne tue pas sinon la terre serait déserte.
    En tout cas c’est tellement « bateau » que ça me fait rire. Mais … n’allons pas attraper froid en achetant du foie pour satisfaire notre gourmandise.

  6. jfsadys says:

    Je prends le risque du ridicule:  » Il était une fois une marchande de foies qui vendait des foies dans la bonne ville de Foix. Elle se dit  » Ma foi, il fait si froid dans la bonne ville de Foix que c’est la dernière fois que je vends des foies dans la bonne ville de Foix. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :