Sort

Les dirigeants de la planète jouent-ils le sort des peuples au poker ?

Ou aux petits chevaux ?

Que se passe-t-il réellement dans les coulisses des  réunions au sommet ?

Les journalistes le savent mais ils se taisent.

Dommage.

Allez, votons à nouveau.

photosfa#_____

Publicités

8 Responses to Sort

  1. jfsadys says:

    @Mi bémol, merci de votre commentaire. Vous pouvez lire et écouter la radio locale associative de Casteljaloux sur le lien suivant: http://www.cfm92.com. Bien entendu ce n’est pas France Culture, ce n’est qu’une radio associative, sa richesse c’est surtout les personnes qui acceptent de travailler ensemble pour vivre et faire vivre un concept.

  2. Mi♭ says:

    Belle et sympathique page Jean François !
    Même si les ondes de votre radio n’arrivent pas à moi, nous sommes sur les mêmes longeurs d’ondes bien souvent par nos propos !
    Belle page catholique, car ouverte à l’universel.
    Belle page évangélique, car elle traduit l’Incarnation, dans nos vies et nos contrées.
    Belle page cathodique, elle montre les richesses de notre humanité qui, sans l’action du CCFD (de ses acteurs ici et là-bas), ne seraient pas possibles.
    Ce sont les « germes d’Espoir » de Menotti Bottazzi et de tant d’autres serviteurs en CCFD-Terre Solidaire.
    Merci.

  3. jfsadys says:

    Philippe d’HALLUIN a crée le groupe CCFD de CASTELJALOUX en 1982. A cette époque il
    fallait qu’il y ait dans le groupe un représentant de chaque mouvement de l’Église : l’aumônerie
    publique avec Danielle TEYSSIER et Marie-Claire WIESSLING, la catéchèse avec Madame
    BERNÈDE, l’aumônerie catholique avec Armande FABRE, le Secours Catholique avec
    Monsieur FABBRY, le Mouvement Chrétien Rural avec Armand SAINT MARC, soeur Marie
    Noëlle pour l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT), la Communauté de
    « Jautan » avec le diacre Philippe FERRAND, ainsi qu’ Annie JOUYS en tant que représentante
    de l’Action Catholique des Milieux Indépendants (ACI). Lorsque Philippe d’HALLUIN est parti
    en formation, à PARIS, le groupe local du CCFD a continué autour de Monsieur FABBRY,
    d’Armande FABRE et de Marie-Claire WIESSLING. Quelques souvenirs d’actions organisées
    alors par le groupe local du CCFD : sortie au théâtre de VILLENEUVE SUR LOT (où l’on
    retraçait la vie de Monseigneur ROMÉRO, évêque du San Salvador, assassiné en pleine
    célébration de la messe pour avoir défendu les petits paysans du pays), ramassages répétés de
    pignes de pins les samedis après-midi. Je me souviens d’avoir ainsi participé au ramassage de
    pignes de pins sous les conseils avisés de Monsieur SCHWOB et d’avoir fait ainsi connaissance
    de Monsieur et Madame BIBARD, Monsieur et Madame GUITTON, Monsieur et Madame
    CHARRIER. Après séchage en plein soleil des pignes étalées sur de grandes bâches, les graines
    étaient récoltées et vendues au bénéfice du CCFD. Les sommes collectées ont servi à participer
    au financement de projets collectifs au Mali (Retenues d’eau, jardins potagers communautaires). En 1990 le groupe local CCFD a continué à organiser des activités (soirées spaghettis par exemple) autour d’Étienne ALBERT. Ces cinq dernières années Marie-Christine QUEYREUR entourée de bénévoles (dont beaucoup de membres de la famille SAINT MARC) ont organisé des soirées bol de riz, châtaignes, sardines grillées (avec l’aide de la famille LAFITTE) ; ont mis en place des rencontres avec les enfants du primaire et du Collège Sainte Marie ; ont participé à des rencontres CCFD-Terre Solidaire sur AIGUILLON et AGEN ; ont assuré la présence du CCFD au marché de Noël à CASTEJLAOUX et aux marchés nocturnes du « Clavier » ; ont accueilli localement des représentants étrangers de projets soutenus par le CCFD-Terre Solidaire (Liban, Philippines) ; ont organisé une sortie au monastère SAINT PIERRE DE CLAIRAC, une conférence avec l’abbé Michel (Sénégal) et une avec l’abbé François (Congo) ; ont participé à l’organisation de trois soirées théâtre initiées par Laure NEYCHENS. Les sommes collectées ont été affectées à des projets soutenus par le CCFD de par le monde. Marie-Christine QUEYREUR souhaite maintenant passer le relais. Gilberte SAINT MARC, Marie Noëlle SALVAT, Jean-François SADYS, se sont proposés pour assurer la transition pendant un an pour continuer à faire vivre le groupe local CCFD-Terre Solidaire. Nous appelons toutes les bonnes volontés à nous rejoindre pour continuer les activités menées jusqu’à maintenant et pour les compléter par de nouvelles actions à bâtir ensemble dans l’esprit du CCFD-Terre Solidaire.

  4. jfsadys says:

    @Mi bémol, j’ai lu votre commentaire avec attention et je puis témoigner moi aussi que depuis sa création à Casteljaloux en 1982 le Ccfd m’a permis de rencontrer des femmes et des hommes actifs au sein de ce mouvement de l’Eglise, chaleureux et ouverts aux autres.

  5. Mi♭ says:

    Oh non ! ne me dites pas, Fa#, que dans le CCFD vous trouvez des personnes de cet accabi : sans le ccfd, je ne serai probablement plus membre actif de cette Eglise, d’autant plus que actuellemnt elle me déçoit énormément, car elle recule plus qu’elle n’avance ; mais elle me permet de l’afficher, donc…

    J’ai été acteur pendant 25 ans au sein de cette structure et je me suis coltiné l’hostilité des années 80 déclanchées par un gradn quotidien national, qui s’en prenait alors même aux oeuvres de l’abbé Pierre qui défendait le CCFD face à ses attaques, attaques qui faisaient fi des risques de vie, encourus par nos partenaires, suite à ses publications.

    Pour moi, heureusement qu’il y a ce « service » composé par tous les mouvements et services d’Eglise, qui, contre vents et marées tient le cap ou donne le cap, avec, malgré tout, le soutien de l’épiscopat, depuis sa création en 1960 ! Ne démolissons pas, en effet, la meilleure part de notre Eglise

  6. jfsadys says:

    Sur le lien vous avez des propositions collectives, c’est à mon avis ce qui compte, ensuite les individus sont les individus, et pour reprendre une citation du journal La Croix « là où il y a des hommes il y a de l’hommerie ». Ces propositions ne sont pas seulement pour un monde plus solidaire mais aussi pour un monde plus juste. Leur intérêt aussi à mon avis c’est d’ouvrir des chemins d’avenir. Ensuite cela restera des propositions ou non en fonction du nombre de personnes qui s’en empareront ou non.

  7. blogfadiese says:

    A dire vrai Jean-François, je reste méfiante vis à vis de ces mouvements d’Eglise qui prônent la solidarité. Certains responsables que je connais, ici en région, ne m’inspirent aucune confiance car ils sont toujours les premiers à démolir l’Eglise à la première occasion. Cela me paraît louche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :