Campagne

                              photofa#______

Dans un océan de verdure les oiseaux se répondent. On ne les voit pas, on les entend. Je ferme les yeux et reconnais le roucoulement de la tourterelle, les coups de bec irréguliers et sourds du pic vert ou du pic épeiche, le coucou qui chante par intermittence, les innombrables gazouillis des moineaux, mésanges, rouge gorges, fauvettes, troglodytes ou chardonnerets. Est-ce le merle noir ou la grive musicienne, le geai des chênes ou le bruant jaune ? Est-ce le pouillot véloce, la linotte mélodieuse , le loriot d’Europe ou la gelinotte des bois, le rossignol Philomèle ou l’alouette lulu ? Je ne saurais les distinguer nettement et me laisse bercer par les stridulations  incessantes et saccadées des grillons noirs dissimulés dans l’herbe tendre, qui soutiennent tel un ostinato lancinant cette symphonie pastorale joyeuse et légère qui enchante de ces trilles variés le printemps revenu.

____________________

Olivier Messiaen  grand compositeur contemporain récemment disparu , était également ornithologue, passionné d’oiseaux.

Combien existe-t-il d’espèces d’oiseaux ?

Environ douze mille, et chacune d’elles a son chant spécifique.

Combien d’espèces avez-vous étudiées ?

A vrai dire je n’en sais rien; mais en France, je peux reconnaître à l’oreille et sans hésitation le chant de cinquante espèces …

Comment êtes-vous devenu ornithologue ?

Tout simplement parce que j’aimais les chants d’oiseaux qui m’ont frappé dès ma jeunesse; j’en ai noté un grand nombre, d’abord très mal, sans pouvoir déterminer l’oiseau qui chantait. J’étais profondément mortifié de mon ignorance et j’ai demandé des conseils à des ornithologues de métier.

Comment organisez-vous votre prospection ?

Le moment favorable est le printemps, la saison des amours, c’est à dire les mois d’avril, mai, juin; et les meilleurs heures correspondent au lever et au coucher du soleil, c’est à dire le matin vers six heures au mois d’avril ou entre quatre et cinq heures au mois de juin, et, pour le coucher du soleil, vers sept heures du soir au mois d’avril, vers neuf heures et même neuf heures et demie du soir au mois de juin.

Il y a trois catégories de chants d’oiseaux :

Le chant d’amour, le chant « territorial », et le chant gratuit, absolument merveilleux et que je place au-dessus de tous les autres, sans fonction sociale, généralement provoqué par les beautés de la lumière naissante et de la lumière mourante.

….. J’ai remarqué dans le Jura une grive musicienne spécialement douée dont le chant était absolument génial quand le coucher du soleil était très beau avec de magnifiques éclairages rouges et violets. Lorsque la lumière était moins belle ou que le coucher du soleil était plus bref, cette grive ne chantait pas  ou chantait des thèmes moins intéressants.

Son chant est un chant de caractère incantatoire avec des strophes généralement répétées trois fois. Mais attention ces strophes ne sont jamais les mêmes, c’est à dire que l’oiseau invente une strophe, la répète trois fois, puis il en invente une autre qu’il répète aussi trois fois, et, le lendemain il en inventera encore une dizaine qu’il répètera trois fois mais après les trois répétitions , c’est terminé, la grive invente une nouvelle strophe répétée à son tour. En outre, à l’intérieur de ces strophes, les rythmes sont excessivement marqués et variés, et accompagnent des mélodies de timbres ; au sein du même rythme, vous trouvez souvent deux ou trois timbres. De plus, entre les répétitions, il y a des procédés de virtuosité tout à fait extraordinaires, par exemple des glissandos à la goutte d’eau, où l’on entend une succession de sons perlés très délicats (comme si on égrenait un collier de perles ou bien comme si on faisait tomber très rapidement des gouttes d’eau dans une vasque) ; on entend aussi des petits sons grincés, des sons piqués et de légères pulsations. C’est excessivement varié et complexe, mais d’une grande force grâce aux rythmes et aux trois répétitions.

(Extraits de Permanences d’Olivier Messiaen, dialogues et commentaires Claude Samuel Actes Sud )

Pour écouter la grive musicienne :

 

ou encore :

 

Publicités

4 Responses to Campagne

  1. Ping : .:: CFM 92 ::. Castel FM - Radio du lot et garonne - Casteljaloux - Agen - Aquitaine

  2. blogfadiese says:

    Messiaen revendiquait haut et fort ses titres : ornithologue et rythmicien en plus de tous ses prix de conservatoire.

  3. Euterpe says:

    Je ne savais pas que Messiaen était un grand amateur de chants d’oiseaux et qu’il s’y connaissait aussi bien.
    Merci Fa# pour cette leçon d’histoire de la musique.
    Comme je suis moi-même une grande amatrice de chants d’oiseaux, je n’écouterai plus jamais Messiaen de la même façon maintenant.

  4. jfsadys says:

    J’aime beaucoup votre texte Fa# et celui de Messiaen. Merci de nous le faire partager. Voici un lieu où je suis allé plusieurs fois: http://www.valdegaronne.com/tourisme/La-Reserve-naturelle-de-l-Etang-de,2056

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :