Brut

 

Je me tais.

Il se tire.

Elle se tord.

Et le mord.

Y a en marre.

De ces tares.

Elle se barre.

Près du bord.

Plein de bourre.

Sur sa bure.

Et sa tiare.

Tombe à terre.

dessinsfa#________

Publicités

5 Responses to Brut

  1. blogfadiese says:

    mda : Je m’amuse bien à faire cette poésie, d’autant plus que l’on peut tout imaginer.

  2. Mda says:

    j’aime cette poésie!

  3. Mi♭ says:

    Quelques sixtes et des quintes et autres écarts, seront ad-mi-s par intervalles ! Je tope pour la poly-phonie des polis-so(nt) et des polis son(nent ) : l’art brut du tintamarre !!!!!!!!

  4. blogfadiese says:

    Polis et flambe haut !
    Un programme « legato » sans dopage pas tiédasse tout en tierces.
    Tope-là, la toquée !

  5. Mi♭ says:

    Jeu de mots et d’anneaux, une autre façon de porter le flambeau, olympique ou épique, avec les tares et les tiares de nos plis et nos replis, coins et recoins, lisières claires-obscures, multiples et infinies. Art brut, je vous dis, à polir toute la vie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :