Niveau

Les maçons l’utilisent quotidiennement.

Pour construire des murs.

Sans lui tout serait bancal, de travers.

Rien ne tiendrait debout.

Ils le posent à cheval sur deux parpaings.

Et observent la position de la bulle.

Qui reste emprisonnée dans l’ampoule de verre.

Si elle est déviée vers la droite ou vers la gauche.

Cela indique que le mur s’incline du mauvais côté, il y a malfaçon.

Il faut donc rectifier l’épaisseur du ciment de jointure.

Soit il convient d’en rajouter pour rehausser l’horizontale.

Soit il vaut mieux en enlever pour l’abaisser.

Après avoir effectué ce nécessaire ajustement, on repose l’outil au même endroit.

Si la bulle s’équilibre rigoureusement au milieu de l’ampoule, c’est de niveau.

C’est à dire parfaitement horizontal ou parfaitement vertical.

Autrement dit , d’équerre.

On peut poursuivre la tâche qui consiste à empiler les moellons les uns sur les autres.

Le mur sera droit, d’aplomb,  l’assise sûre.

Sinon tout va s’écrouler.

Le gros œuvre est un travail ingrat, mais indispensable.

Qui établit une structure solide, fiable, équilibrée.

Les fondations demeurent essentielles pour la poursuite du gros œuvre.

Construire n’est pas une vaine activité.

 

A ce niveau de lecture c’est bancal ?

photosfa#__________

Publicités

5 Responses to Niveau

  1. blogfadiese says:

    Ce ne sont pas les obstacles qui manquent en effet, mi bémol, l’édification n’est jamais terminée.
    Sans cesse sur le métier tu remettras ton ouvrage.
    Dans ce niveau-là, impossible de coincer la bulle, jfs, on est toujours délogé.

  2. MI♭ says:

    Ne seriez-vous pas en train de nous dire que quelques évêques et autres personnalités, à l’invitation de Benoit XVI vont essayer, en bons bâtisseurs, de mettre à niveau l’Eglise, avec le présent Synode ?
    Entreprise ardue qui relève du jeu d’équilibriste, car la bâtisse semble être faite de galets sans mortier, les ouvriers ont des points de vue divergeants, ne visent pas le même cap, comptent sur leur efficacité individuelle au lieu de mettre leur faiblesse au service dela Bonne Nouvelle ! Bah ! Son Fondateur est toujours en vigie, et avec ces galets de tailles différentes Il peut les lier les uns aux autres, malgré tous les obstacles qui ne cessent de se dresser sur le Chemin.

  3. jfsadys says:

    Moi ce que j’aime surtout c’est coincer la bulle… 🙂

  4. blogfadiese says:

    Trop haut, trop bas, bancal … on cherche l’équilibre.

  5. Lys says:

    Bravo je te connaissais beaucoup de talents mais pas celui de maçon Dans notre quotidien sans
    cesse il nous faut réajuster pour vivre au mieux dans la société et en sérénité avec soi même

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :