Châteaux

château

J’aime les regarder, les observer sous toutes les coutures, tous les angles.

Beau point de vue.

Belle perspective, simple, naturelle, banale, ordinaire.

Construction futile, amusement vain.

Quatre tours rondes décorées d’un coquillage posé sur leur sommet

et que joignent des murs d’enceinte rectilignes, bas.

Du sable humide tassé avec les mains et qui , une fois qu’il est démoulé , a pris la forme du seau.

Pas d’ouverture, point de meurtrière, pas de pont-levis.

Juste une forme compacte, carrée, bien équilibrée, qui rappelle l’art des bâtisseurs d’un autre temps.

chateau

Puis …..

Tout s’affaisse, tout fuit.

Tout croule, tout fond.

Tout s’évanouit.

Restera rien.

photosfa#_________

 

Publicités

4 Responses to Châteaux

  1. MI♭ says:

    Bâtisseuse de l’éphémère, enfant d’un instant avec, par et pour les petites filles probablement, sous la protection de Joseph, l’entrepreneur charpentier, protecteur des travailleurs, en cette veille du 1° mai 2013, nous offre ses grains de sable en guise de muguet !
    Pas de prétentions patrimoniales chez Fa# !
    Compte tenu des intempéries humides et froides, dont elle veut nous extraire, au lieu de nous faire rêver aux indestructibles châteaux en Espagne, elle nous offre la simplicité de ses édifices de sable, dépouillés certes, mais rectilignes et modifiables à volonté, jusqu’à leur destruction par soi-même, par le passant distrait ou indélicat ou par l’eau à marée montante.
    Un brin de rêve aux embruns marins, à l’écume blanche et à l’eau bleu-intense, histoire de faire vivre un blogue aux multiples accents et toujours plein de curiosités colorées et sensuelles.
    A elles nos remerciements et nos bouquets virtuels, de muguet, le tout sur un air d’Albinoni ou de Mozart ou de tout autre musicien champion de vibratos, de douceurs flutées, sachant donner au besoin de la voix avec la grosse caisse ou le trombone… Du rêve ? !

    • blogfadiese says:

      Je me promenais sur la plage en fin d’aprem et ces pièces éphémères se sont offertes à mes yeux. Ce n’est pas moi ni mes proches qui les avons façonnées, elles étaient là simplement , désertées et cela m’a « parlé » photographiquement parlant.
      Celui que nous avions réalisé avec « poussin » n’a pas pu être photographié pour la bonne raison que j’avais oublié l’appareil. Au sommet des tours nous avions rajouté des brins d’herbe comme des fanions flottant au vent.
      Merci mibémol, pour ces bouquets d’éloges faits de sable et d’eau, mettons-les dans un vase à l’entrée de nos châteaux andalous ou castillans afin d’accueillir nos hôtes de passage, fantômes d’un instant.

  2. blogfadiese says:

    Oui Else, pourtant je leur trouve un charme fou à ces châteaux de sable !
    C’est, d’un point de vue plastique, le mariage entre le sable , l’eau et le ciel qui attire mon regard, ce fondu des couleurs est ravissant.

  3. Erosion du temps ou vanité des vanités…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :