Squelette

brindilles

Faire quelque chose avec rien ou peu,  en récoltant ce qui traîne.

Des brindilles, des restes de bois, des coquillages cassés,  des bouts de petites branches, des rameaux dispersés.

Les planter, les orienter, les disposer harmonieusement.

Pour que ça tienne.

Faire une cabane , un squelette d’habitation,  une charpente fragile pour personne invisible.

Occuper ses mains , son esprit, le temps d’un bain de soleil  près du rivage méditerranéen.

Cette construction frêle  pourtant charmante,  résistera-t-elle  longtemps

sur la plage , Y est-telle encore ?

Je l’ignore car je suis déjà rentrée en Limousin.

Je fais une pause car le sud rend visite au centre : les soeurs et les cousines sont si heureuses de se retrouver !

Le blog va rester en suspens pendant une bonne semaine.

photofa#______

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :