Tapisserie

musée

Au musée international de la tapisserie que nous parcourions tranquillement, nous apprenions, en tâchant de les mémoriser, quelques éléments essentiels de la vie passée de la petite ville d’Aubusson: l’histoire de la tapisserie qui a fait sa renommée. Nous ne rentrerons pas dans les détails de la fabrication d’une tapisserie car il s’agit d’un processus complexe qui mêle la trame et la chaîne , le mariage des laines de couleurs diverses,  le suivi spécial du carton tapissier, etc, bref un savoir-faire extrêmement précis et spécialisé, qui demeure  du ressort  des artisans -artistes: les lissiers.

tapisserie

Plusieurs mois sont nécessaires pour réaliser une tapisserie murale.

métier à tisser

Métier à tisser sur lesquels travaillent les lissiers.

métier

Ils passent et repassent la flûte, (sorte de navette )  à travers plusieurs fils et veillent à changer de couleur au bon moment , au bon endroit.

tapisserie

 Louis XIV en fit une manufacture royale au XVII siècle.

Les tapisseries d’Aubusson désormais serties d’un liseré bleu  et déjà célèbres, deviendrons  reconnaissables.

Ici : Allégorie de la musique, plus récente, vers 1880.

Artiste: Jacques-Clément Wagrez (1846-1908)

Tissage: Atelier Braquenié à Aubusson.

Tapisserie de basse -lisse, laine, soie, fil de métal.

photosfa#_______

Publicités

2 Responses to Tapisserie

  1. colibri says:

    J’y suis allé en voyage scolaire. J’en garde un très bon souvenir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :