Danse

 

Ouvrir la porte, fermer la fenêtre.
Revenir sur ses pas, repeindre le gazon.
Tondre la porte du garage.
Euh … ne pas perdre la tête.
Redire sans insister, ne pas répéter.
Que reste-t-il du ballet que j’ai vu ?

Des corps opaques, des enchaînements fluides.
Une musique récente, contemporaine.
Parfois obsédante, répétitive, par intermittence.
Des gestes souples, en mouvements précis.
Une lumière tamisée, gris, bleu, crème.
Des danseurs noirs et blancs.
Des étoiles nacrées, tournées vers le soleil, l’éther voilé.
La lune, l’espace.
Sept boîtes juxtaposées, un arbre dedans, au milieu.
Olivier, figuier, pommier ?
Pommier peut-être, décor surréaliste.
L’infini, la recherche, les sciences.
Des corps essoufflés aux postures maîtrisées.
Le souffle de l’univers, l’étude , l’attente.
Des bras tendus, vers quoi ?
L’inatteignable ?

Ils sont venus, ils ont dansé, ils sont repartis.
Ils reviendront, ici ou ailleurs.
Suspendus.
C’étaient des corps flottants non identifiés.
Un très beau spectacle.
Vraiment.

 

 

 

photosfa#________

 

Publicités

4 Responses to Danse

  1. Mi♭ says:

    Cela n’empêche pas de garder les pieds sur terre et au besoin de se déchausser pour mieux être en contact avec cette terre !

  2. MI♭ says:

    Votre mise en mots est haletante, piquante, sautillante, inspirée ; elle consonne finalement avec l’Esprit de la Pentecôte : ces mains tendues marquent la soif de ciel des êtres et des choses, même les plus secrètes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :