Migrateurs

 

Les grues sont passées, nous entrons dans une autre saison.

De jour en jour le ciel se pare de couleurs flamboyantes et annonce l’arrivée du froid.

Les feuilles encore vertes commencent à joncher un sol encore chaud mais plus pour longtemps.

Les habitudes vestimentaires hivernales vont reprendre leur droits.

Et la terre tourne toujours sur-elle même et autour du soleil.

Banalités que tout cela, redites et répétitions cycliques, éternels rabâchages.

Recommencements qui n’en sont pas puisque ça tourne , tourne.

Contournons tout ceci.

Revenons-y.

Retournons à nos silences, à nos méditations, à nos lectures nourrissantes et musicales.

Pointillés entrecoupés de riches et chaleureuses relations familiales.

photosfa___________

 

 

Publicités

2 Responses to Migrateurs

  1. Mi♭ says:

    « La terre tourne », mais il est des humains qui aimeraient être de ces oiseaux migrateurs pour passer déserts, mers, frontières et trouver un havre de paix plutôt que la mort, l’exploitation, le mépris, l’incertitude, l’hostilité des hommes et de la nature…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :