Autre

Pendant que les hommes s’étripent ou s’écharpent sur des sujets divers et variés, certes dignes d’intérêt,

la nature poursuit son oeuvre.

Ici, ça brûle d’une façon monstrueuse.

Plus loin ça sèche, ça fond, ça tarit.

Le changement amorcé depuis pas mal de temps semble s’accélérer.

Va-t-il nous rattraper, nous dépasser, nous englober, nous gober comme des mouches ?

Chez moi sur la terrasse, les mousses ne perdent pas leur temps.

Elles poussent en silence au ras du sol et verdissent une surface noircie par la pluie et les pollutions.

Elles envahissent les fissures en s’y glissant habilement.

Comme une traînée de poudre verte, elles laissent leur trace moussue comme une ondulation colorée.

Nous rappelant sans cesse qu’elles auront bel et bien le dernier mot.

 

photofa#___________