Rapport

 

Rapport au temps.

Le jour s’est levé.

Quel oiseau chante en ce jour d’octobre?

Rouge-gorge ou mésange ?

Beaucoup de passereaux ont migré, ils sont déjà partis.

Ceux qui restent passeront l’hiver ici.

Alors comment identifier le chant de ceux qui nous tiennent compagnie avant le silence de l’hiver?

Je me suis procuré un cd audio contenant des enregistrements

de chants d’oiseaux.

Et là, stupeur, bien sûr je les reconnais pour les avoir souvent entendus.

Mais quant à nommer l’oiseau chanteur, c’est une autre affaire.

Mon écoute devra se faire plus attentive et comparative.

Et cela n’est pas sans rapport avec mon mémoire qui me prend beaucoup de temps, presque trop de temps…

 

Publicités

été

A quel rythme va fonctionner ce blog, cette année, je l’ignore.

Je publierai quelques articles de temps en temps.

Car :

Après avoir réussi toutes les épreuves écrites ainsi que les oraux des cinq années de formation en histoire de la musique , il me reste encore un mémoire à produire, pfff … je sature, même si le sujet que j’ai choisi stimule ma curiosité, il va falloir faire des recherches, lire des biographies, consulter des documents, analyser, comparer, et bien sûr rédiger la soixantaine de pages prévues. Que du travail en perspective, c’est la dernière fois que je me lance dans un projet si prenant.  Bon, allez on va l’avaler le plus vite possible pour être enfin libérée.  Certes, rien ne m’oblige à le faire , c’est par pur plaisir ou par fierté personnelle que je m’accroche encore afin de ne pas mettre définitivement le cerveau en retraite .

L’été s’achève déjà, impossible de le retenir ….

 

 

Regard

 

Ange ou aigle.
Loriot ou chardonneret.
Merle ou pie jacasse.
Bouvreuil ou mésange charbonnière.
Pic-vert ou chouette revêche.

Ange ou aigle.
Alouette ou busard cendré.
Pinson des arbres ou moineau domestique.
Hirondelle de fenêtres ou choucas des tours.
Rouge-gorge ou grive musicienne.

Ange ou aigle.
Son regard glaçant toise et domine.
Sans pitié.
Ange ou aigle.
Son regard perçant tendu à l’extrême.
Fixe et capture ses proies.
Sans faille.
Ange ou aigle.
Le rapace cruel, ravisseur.
N’inspire pas confiance.
Aigle ou roitelet.
Niche-t-il au palais?

 

Ce blog prend quelques vacances

afin de jouir en toute quiétude

des rencontres familiales tant attendues …

photosfa#_____

 

Temps

Le temps n’est pas un vide à combler très vite de cailloux pesants ou de vains animaux s’agitant comme des crabes au fond d’un seau.

Le temps est une nécessité lente.

Un trésor sans prix.

Laisser sa chance à la réflexion …..

Ces phrases censées sont de l’auteur de la chronique que vous pourrez lire sur le site suivant :

http://www.la-croix.com/Debats/Chroniques/Prendre-temps-Bruno-Frappat-2017-05-20-1200848707

 

photosfa#______

 

Grillon

 

GRILLON

La soirée printanière

nous offre ce soir

le bonheur d’entendre les grillons.

Leurs stridulations régulières bercent la nuit qui s’avance dans l’air frais du moment.

Ah! que la saison nouvelle est la bienvenue.

Comme elle nous fait plaisir.

Plénitude que cette paix du soir si souvent désirée et ardemment chérie.

Demain sera le premier  jour d’une autre époque.

photosfa#_______

Echouage

Dans le sombre couloir d’un musée désert,

les fantômes jouent à cache-cache avec les lumières artificielles.

L’artifice, oui c’est l’artifice qu’ils ont adoré.

Ils s’y sont vautrés plus que de raison,

Se roulant dans la fange dorée, pailletée, brillante quoique puante.

Mais dès que la fausse clarté disparaît

Les saltimbanques de l’illusion jettent l’éponge.

D’abord enclins à dénoncer, déplorer, déstabiliser, dénigrer.

Ensuite prompts à décomposer, démettre et se démettre.

Dévissés.

Ils ont dévissés sous le poids de leurs échecs répétés, de leurs vanités grotesques, de leurs indécences multiples.

Comme sur une paroi de montagne  abrupte qu’ils ne parviennent pas à escalader, incapables qu’ils sont de la gravir tant leurs imprudences et leurs imprévoyances sont grandes,

  Ils ont dévissés,  inaptes à la dominer.

Inaptes.

Ineptie.

Incurie.

Echouage.

A Sète, je m’attardais devant cette pauvre barque échouée dans le port.

« Que la providence nous l’ épargne. »

Photosfa#_________

Pâques

 

Dans le cimetière de Sète qui donne sur la mer avec une vue imprenable, j’ai pensé à la Résurrection avec huit jours d’avance.

« Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps »

En voilà une bonne nouvelle !

L’infinie Miséricorde du Christ efface les laideurs et les horreurs du monde. Elle purifie l’atmosphère en recouvrant tous les péchés.

Bien sûr, cela aussi c’est une Bonne Nouvelle !

photosfa#______