Page

 

 

Un homme s’en est allé.

Une page s’est tournée.

Une époque est révolue.

Poursuivons sereinement.

En tâchant de retenir la leçon de la générosité.

« Il aimait rendre service … »

2018 commence véritablement.

photofa#_____

 

Publicités

Feuilles

 

Le vent traîne les feuilles mortes sur le sol bétonné.
Se heurtant entre elles, culbutant, se cognant, sec.
Ramenées, retournées en tous sens, dispersées.
Éphémère cliquetis modulant et varié.

Point de bruit vrombissant de moteur mécanique.
Seul le vent du midi prend les feuilles, les taquine.
Puis retombe, les laissant sèches et mortes vers l’avant.
Repoussées, elles resteront figées pour longtemps.

Écrasées, disloquées, se déliteront lent’ ment.
Donnant tour à tour chaque jour de l’humus frais.
Le terreau attendu enrichira la glèbe.
Pour le plus grand plaisir des terriens réjouis.

Mais pour l’heure abandonnons bien vite tout’ ces feuilles.
Fixons notre regard loin du sol vers l’azur.
Admirons encore la belle lumière de l’éther.
Avant que la campagne s’endorme pour l’hiver.

 

photosfa#_______

 

 

Vol

 

Il suffit d’être au bon endroit au bon moment.

Pour ne pas les rater : les grues !

Chaque année je le répète mais tant pis.

Le spectacle fugitif des vols de grues demeure magnifique.

Je les avais entendues brièvement la veille de la Toussaint mais impossible de les photographier.

Avant-hier ce fut possible quoique très rapide.

Je les entendais sans les voir.

Car elles tournaient en rond au-dessus de ma tête.

Cachées par les arbres tout près.

Et puis subitement elles apparurent.

J’ai à peine eu le temps de bien les cadrer que … hop !!

Elles s’éloignèrent face au soleil.

J’étais éblouie autant par l’astre de feu que par la majesté de leur vol et par la régularité de cette migration saisonnière.

Et bizarrement cela me rapproche de mon mémoire qui avance enfin.

J’en reparlerai un peu plus tard.

« Fin Prêts pour passer  l’hiver ? »

Semblaient-elles nous lancer de leurs craquements si puissants

 que je  les suivais à l’oreille alors qu’elles avaient disparues depuis longtemps.

   

 

photofa#_________

 

 

 

Souvenir

 

 

Un camaïeu de souvenirs remonte à la surface.

Désormais estompés.

Effritement, éloignement.

Lumière automnale.

Transparence.

Toussaint.

photosfa#________

 

 

 

Regard

 

Ange ou aigle.
Loriot ou chardonneret.
Merle ou pie jacasse.
Bouvreuil ou mésange charbonnière.
Pic-vert ou chouette revêche.

Ange ou aigle.
Alouette ou busard cendré.
Pinson des arbres ou moineau domestique.
Hirondelle de fenêtres ou choucas des tours.
Rouge-gorge ou grive musicienne.

Ange ou aigle.
Son regard glaçant toise et domine.
Sans pitié.
Ange ou aigle.
Son regard perçant tendu à l’extrême.
Fixe et capture ses proies.
Sans faille.
Ange ou aigle.
Le rapace cruel, ravisseur.
N’inspire pas confiance.
Aigle ou roitelet.
Niche-t-il au palais?

 

Ce blog prend quelques vacances

afin de jouir en toute quiétude

des rencontres familiales tant attendues …

photosfa#_____

 

Temps

Le temps n’est pas un vide à combler très vite de cailloux pesants ou de vains animaux s’agitant comme des crabes au fond d’un seau.

Le temps est une nécessité lente.

Un trésor sans prix.

Laisser sa chance à la réflexion …..

Ces phrases censées sont de l’auteur de la chronique que vous pourrez lire sur le site suivant :

http://www.la-croix.com/Debats/Chroniques/Prendre-temps-Bruno-Frappat-2017-05-20-1200848707

 

photosfa#______

 

Grillon

 

GRILLON

La soirée printanière

nous offre ce soir

le bonheur d’entendre les grillons.

Leurs stridulations régulières bercent la nuit qui s’avance dans l’air frais du moment.

Ah! que la saison nouvelle est la bienvenue.

Comme elle nous fait plaisir.

Plénitude que cette paix du soir si souvent désirée et ardemment chérie.

Demain sera le premier  jour d’une autre époque.

photosfa#_______